• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 9 octobre 2009

Archive journalière du 9 oct 2009

De guerre lasse (Conte pour grands enfants)

Une nuit sous la céleste voûte ponctuée de myriades de rêves

Ignorant les hommes, les étoiles jalouses se soulevèrent

Ce fut une guerre totale au-dessus de nos têtes

Étoiles contre rêves, réalité contre peut-être, trouble-fêtes

 

Bien fait pour notre gueule

Nous n’avions qu’à jouir

Et cesser d’être veules

Jusqu’à la tête s’enfouir

 

Les rêves battus ne pouvant plus revenir en arrière

N’ayant d’autres repaires que la nuit s’obstinèrent

Quel autre lieu qu’au-dessus de leurs anciennes demeures ?

Pour éviter l’oubli, ils se mirent à briller chaque nuit, chaque heure

 

Mais les étoiles propriétaires de cet espace les pourchassèrent

Elles qui aidèrent les hommes à fabriquer ces mêmes rêves  

Elles depuis, des éons immobiles, se regroupèrent

Et chassèrent nos songes sans relâche, sans aucune trêve

 

Elles créèrent la nuit noire, afin que nos songes se perdent

Les rêves déambulèrent dans d’autres univers  

Pendant ce temps-là, les hommes se déchirèrent

Enfants perdus, sans but, sans repaires au sein des guerres

 

Il fallut bien des lunes pour raisonner les astres

Il fallut bien des ruines pour que les hommes ouvrent les yeux

Sans rêves pour les guider, ils courraient au désastre

De leurs voeux pieux, ils fouillèrent les cieux

 

Ils fouillèrent en vain, les rêves se perdirent et…

S’éteignirent Orphelin de leur hypothétique avenir, il leur fallut créer d’autres destins

Mais les hommes capitulèrent, sombrèrent et l’espoir perdirent

Laissant la tristesse et mélancolie entamer un grand festin.

 

Aucun Dieu pour leur venir en aide

Aucun Dieu pour leur dire

Que la vie sans rêves est laide

Il n’existait aucun Dieu pour les soutenir…

 

Un jour, un homme se leva, sortit de sa chair

Prier les Dieux lui manquait, alors il rêva

Il songea tant et si bien, que la nuit devint claire

Point d’étoile pour les bouter, point de supernova

 

C’est ainsi que les rêves qui naissent la nuit

Attendent le jour pour éclairer nos chemins éparpillés

Et c’est ainsi que les étoiles moururent d’ennui

Sans le plus petit songe d’enfant pour les faire briller…

 

G.P

 

Hebergeur d'images

 

 




annee2009 |
Welcome on Tlcpost |
Bouba la Princesse en live |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | elle
| Un regard différent sur l'A...
| Mohamed Romdhane