la fillette aux allumettes

La petite fille aux allumettes – Conte d’Andersen

Il faisait effroyablement froid; il neigeait depuis le matin; il faisait déjà sombre; le soir approchait, le soir du dernier jour de l’année. Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait dans la rue: elle n’avait rien sur la tête, elle était pieds nus. Lorsqu’elle était sortie de chez elle le matin, elle avait eu de vieilles pantoufles beaucoup trop grandes pour elle. Aussi les perdit-elle lorsqu’elle eut à se sauver devant une file de voitures; les voitures passées, elle chercha après ses chaussures; un méchant gamin s’enfuyait emportant en riant l’une des pantoufles; l’autre avait été entièrement écrasée.

Voilà la malheureuse enfant n’ayant plus rien pour abriter ses pauvres petits petons. Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes: elle en tenait à la main un paquet. Mais, ce jour, la veille du nouvel an, tout le monde était affairé; par cet affreux temps, personne ne s’arrêtait pour considérer l’air suppliant de la petite qui faisait pitié. La journée finissait, et elle n’avait pas encore vendu un seul paquet d’allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traînait de rue en rue. Des flocons de neige couvraient sa longue chevelure blonde.

De toutes les fenêtres brillaient des lumières: de presque toutes les maisons sortait une délicieuse odeur, celle de l’oie, qu’on rôtissait pour le festin du soir: c’était la Saint-Sylvestre. Cela, oui, cela lui faisait arrêter ses pas errants. Enfin, après avoir une dernière fois offert en vain son paquet d’allumettes, l’enfant aperçoit une encoignure entre deux maisons, dont l’une dépassait un peu l’autre. Harassée, elle s’y assied et s’y blottit, tirant à elle ses petits pieds: mais elle grelotte et frissonne encore plus qu’avant et cependant elle n’ose rentrer chez elle. Elle n’y rapporterait pas la plus petite monnaie, et son père la battrait. L’enfant avait ses petites menottes toutes transies. «Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour réchauffer mes doigts? » C’est ce qu’elle fit. Quelle flamme merveilleuse c’était! Il sembla tout à coup à la petite fille qu’elle se trouvait devant un grand poêle en fonte, décoré d’ornements en cuivre. La petite allait étendre ses pieds pour les réchauffer,

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

lorsque la petite flamme s’éteignit brusquement: le poêle disparut, et l’enfant restait là, tenant en main un petit morceau de bois à moitié brûlé.

Elle frotta une seconde allumette: la lueur se projetait sur la muraille qui devint transparente. Derrière, la table était mise: elle était couverte d’une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine. Au milieu, s’étalait une magnifique oie rôtie, entourée de compote de pommes: et voilà que la bête se met en mouvement et, avec un couteau et une fourchette fixés dans sa poitrine, vient se présenter devant la pauvre petite.

 

 

Et puis plus rien: la flamme s’éteint. L’enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d’un arbre de Noël, splendide. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs: de tous côtés, pendait une foule de merveilles. La petite étendit la main pour saisir la moins belle: l’allumette s’éteint.

L’arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles: il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une traînée de feu.

 

suite demain……………….

 bonne journée à tous……………..tout est amour comme la flamme , l’ étincelle , qui est au fond de nos coeurs…..alors aimons nous vivants!

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

                                                                                                Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

                                  Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

13 Réponses à “la fillette aux allumettes”


1 2
  • combien de fois je l’ai lue c’ette histoire !!!
    bonjour nLorette
    très bonne journée
    plein de bisous
    bizzzzzzzzzzz

    Dernière publication sur NOUVELLES d'hier, d'aujourd'hui, de demain : Articles du 1° mai

  • coucou Lorette ;-)
    je n’ai jamais lu ce comte alors je vais me rattraper grâce à toi mdr

    bisous et bonne journée

  • elle est trop triste l’histoire de cette tite fille, moi je peux pas lire un truc comme çà qui me faisait déjà pleurer quand j’étais petit

  • Bonjour Lorette ,

    Très belle histoire que je connais bien sur et triste
    Je te souhaite une très bonne journée .Gros bisous
    Marie

  • Bonjour Lorette,
    Histoire bien triste, les souvenirs reviennent en la lisant.
    Bonne journée et plein de bisous fleuris
    Danièle

    Dernière publication sur Rêves éveillés : Elle et moi

  • Trop triste ! ça me fait penser à Cosette !
    ARSENE GRISALI

  • Coucou Lorette, oh ce conte est resté gravé dans ma mémoire aussi comme j’ai pu pleurer c’est trop triste.. Hier soir j’ai vu un reportage avec les SDF à Paris c’était une rediffusion, penser qu’il y a tant de personnes qui sont dans la détresse ça me fend le coeur, je ne sais si des solutions ont été trouvées depuis mais c’est vraiment malheureux et ne devrait plus exister , j’étais en larmes … Tendres bisous pour toi Lorette prends bien soin de toi..Merci pour tout!

    Dernière publication sur VA OU TON COEUR TE PORTE...... : A LA LUEUR D'UNE BOUGIE....

  • comme j’ai pleuré, petite fille
    comme j’ai pleuré, adolsecente
    comme je pleurerai, quand je serai grand mère en le lisant à mes petits enfants
    Magnifique conte d’ Andersen !
    Amitiés
    Tân

  • J’aime beaucoup, beaucoup ce conte.
    Bisous tout plein
    Jade

    Dernière publication sur jade : Lecture

  • Bonjour et bonsoir Lorette….Triste comme histoire, je l’avais lu petite……Mais la fin demain.
    Merci à toi de me rappeler cette histoire que j’avais mise de côté dans ma mémoire.
    Les contes D’Anderson sont superbes.

    Je t’embrasse bien fort, j’ai lu ta com. chez Marie, ne perds pas pied, ne te laisse pas aller, fait face, et n’oublies pas ….je te tends la main. Bises l’Ange de la nuit. Tendresse

1 2

Laisser un Commentaire




annee2009 |
Welcome on Tlcpost |
Bouba la Princesse en live |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | elle
| Un regard différent sur l'A...
| Mohamed Romdhane