• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 16 décembre 2009

Archive journalière du 16 déc 2009

Les miliciennes roses

Pink Gang,  :

Les femmes indiennes qui luttent pour les droits des femmes 

Par Polly Dunbar Lu sur Radio Air libre :

« Elles s’habillent en saris rose bonbon, mais leur réputation est loin d’être tendre. Ce sont les justicières roses, membres d’un groupe décidé à extirper la corruption des forces de police et à appliquer une justice impitoyable aux coupables de violence domestique ou d’abus sexuel. Elles sévissent dans l’état d’Uttar Pradesh au nord de l’Inde. Elles ont choisi le rose comme emblème de leur combat et peuvent compter dans leurs rangs, plusieurs centaines de militantes. Elles sont armées de lathi – les bâtons traditionnels – qui servent à battre les hommes qui ont abusé de leurs épouses ou les ont abandonnées, et aussi à tabasser les policiers qui ont refusé d’enregistrer des plaintes pour viol. Le groupe, qui s’est formé il y a deux ans, malgré que ses membres soient issus des plus basses castes de la société indienne, est même parvenu à dénoncer les malversations des politiciens corrompus.

           Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Depuis sa création, le Pink Gang, comme elles s’appellent, a été frappé par une série d’accusations criminelles, mais elles tiennent bon et résistent aux menaces. « Personne ne vient à notre aide dans cette région » dit Sampat Pal Devi, 47 ans, la fondatrice du groupe, qui donne aux autres femmes des leçons de combat. « La police et les fonctionnaires sont tellement corrompus et anti-pauvres, que nous devons nous même faire appliquer la loi.

À d’autres moments, nous couvrons de honte ceux qui se comportent mal. « Mais nous ne sommes pas un gang dans le sens habituel du terme. Nous sommes un gang pour la justice. Nous portons le rose car c’est la couleur de la vie. »

Le Pink Gang est basé dans la zone de Banda, une des parties les plus pauvres d’Uttar Pradesh, et les femmes gagnent peu à peu le respect des fonctionnaires locaux réticents. Plus de 20% de la population de Banda, sont « intouchables » la castes la plus basse. Les femmes sont les premières victimes de la pauvreté et de la discrimination dans une société féodale dominée par les hommes et soumise aux caste supérieures.

Presque toutes les Pink justicières vivent dans des huttes de boue et de brique, sans eau courante, sans électricité, et survivent avec moins de 50 pence (0,75 euro) par jour. Aarti Devi Aarti Devi, agée de 25 ans, nous dit : « Toute seule je n’ai aucun droit mais ensemble, en tant que groupe de Gulabi, nous avons de la puissance. » « Quand je vais chercher l’eau, les gens des castes supérieures me battent, me disent que je n’ai pas le droit de boire la même eau qu’eux. Mais quand nous sommes en bande, ils nous craignent et nous laissent tranquilles. » « Il y a six mois, une femme a été violée et nous sommes allées avec elle au commissariat de police. Au début, les chefs ont refusé de prendre la plainte, mais ensemble, nous avons pu forcer la police à agir. Nous avons traîné l’officier de police hors du commissariat et nous l’avons battu avec nos bâtons. » Le gang reçoit de plus en plus l’appui des hommes.

 ( Nous ne sommes pas contre les hommes.)

Nous sommes pour l’égalité des droits pour tout le monde et contre ceux qui la refusent. » Sampat, une mère de cinq enfants, mariée à neuf ans, est devenue une célébrité locale. Intensément fière de son travail, elle dit : « Nous avons empêché que les femmes soient violées et nous avons envoyé les filles à l’école.

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

La violence contre des femmes et le viol sont très communs , aussi, il faut essayer d’ éduquer  les femmes pour qu’elles connaissent leurs droits. « Dans les cas de violence domestique, elles vont  parler au mari pour lui expliquer qu’il a tort.S’il refuse d’écouter,la femme doit sortir du domicile et le mari battu .

( Au besoin, nous le battons en public pour l’embarrasser) disent elles…….

Les hommes ont l’habitude de croire que les lois ne s’appliquent pas à eux, mais nous faisons le forcing pour que ça change totalement. » L’année dernière, après avoir reçu des plaintes parce qu’un magasin d’état ne donnait pas la nourriture qu’il était sensé distribuer gratuitement aux pauvres, le gang a commencé à surveiller le propriétaire et son fils. Une nuit,  deux camions chargés de grain sur le chemin du marché, où le propriétaire du magasin prévoyait de le vendre et d’empocher les bénéfices.

Le Pink Gang a fait pression sur l’administration locale pour qu’elle saisisse le grain et s’est assuré ainsi que le grain soit correctement distribué.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

                                                                                        suite demain……………………….

Pour chacun de vous

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

Un mot , un geste!

 un petit mail,  un clin d’ oeil 

 un coup de fil pour moi c’ est tout cela l’ amitié                              

en période de fêtes recevez

 des bisous par milliers

c’ est dans un ciel étoilé que je vous souhaite une bonne journée!

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit                Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Avec toute ma sincère amitié!

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit                   

      

Comme cette bougie allumée

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Recevez ces petites lumières pour vous tous………




annee2009 |
Welcome on Tlcpost |
Bouba la Princesse en live |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | elle
| Un regard différent sur l'A...
| Mohamed Romdhane